Et toi, c'était où ta première fois ?

Affiche premiere fois don du sang la poste orange 1VOTRE PREMIER DON DE SANG, C’ÉTAIT COMMENT ?
FAITES-NOUS PART DE VOTRE TÉMOIGNAGE !

 

Dans votre entreprise ? Dans votre ville ? Dans un camion de l’Etablissement Français du Sang ? Quel que soit l’endroit de votre première fois et quel que soit votre âge lors de votre premier don, votre expérience nous intéresse !
 

Racontez-nous-la vite et découvrez celle des autres !

74 message(s) dans le livre d'or

Michel Le 01/09/2015

La première fois ? C’était en 1966 lors de mon service militaire (avec une permission à la clé !). A ma rentrée à la vie civile(1967), j’entre aux PTT comme auxiliaire au bureau de poste de Fougerolles en Haute Saône (mes racines) et prépare des concours administratifs… Belfort R.P. (nommé le 1er jour de la grève en 1968 !!!) puis Nancy Centre de Tri (1969) où je vais fréquenter le Centre de Transfusion et donner mon sang. Suite à vaccination anti tétanique, il me fut conseillé de donner mon sang en fractionnement. Plasmaphérèse et cytaphérèse furent alors mon lot pendant assez longtemps…
Passage à la Direction Régionale Poste puis Chèques Postaux/Centre Financier de la Poste et en 1993, par le congrès de Clermont Ferrand, j’adhère in facto à l’association des Donneurs de Sang de La Poste & France Télécom et aussi administrateur adjoint régional. 1995 voit le congrès en Lorraine à Amneville où je m’investis -parfois désigné d’office- dans le comité d’organisation. Parallèlement, globe-trotter et passionné de voyages lointains, je vais suspendre mes dons pour incompatibilité médicale voire auto exclusion. La réglementation a ses droits et sa morale !
Depuis 1993, je suis au sein du bureau de l’association 54 comme aussi l’association de ma commune -Essey les Nancy- lors de ma retraite en 2002/2005 et je participe très souvent aux collectes que nous organisons à La Poste (Banque Postale) et Orange. Au niveau information, je milite pour le don de moelle osseuse (faisant témoigner et " lancer" Thérèse LHÔTE, donneuse prélevée), pour le don d’organes (faisant témoigner et "lancer" Daniel GAUTHIER -de ma commune et fils de parent postiers-, greffé des poumons) avec l’ADDOTH de mon département. Ex formateur secouriste -pendant plus de 20 ans-, je mentionnais toujours le don du sang dans le module des hémorragies !!!

Bruno Le 31/08/2015

Ah, la première fois ! Normalement on s'en souvient parfaitement... Sauf que pour moi, je m'en souviens vaguement, disons précisément, à part l'année. Et pour cause, c'était à l'armée en 1987. J'étais affecté à l'Ecole Nationale de Service de Santé Armée de Terre à Dinan (22). J'ai donc donné pour la première fois dans une école de santé (ça ne s'invente pas) et comme mon sang n'a pas fait qu'un tour, j'ai donc continué ensuite dans le civil. Je ne le regrette absolument pas car je sais que derrière ce geste altruiste, je sauve des vies... et qui sait un jour, c'est peut-être moi qui aura besoin de ce liquide précieux salvateur !

Marin Le 31/08/2015

Alors, la première fois pour ma part c'était à 18 ans, je venais d'avoir mon BAC et un collecte de sang était organisé au palais des congrès de ma ville Lorient.
Pour la petite annecdote il y avait france 3 sur les lieux et j'ai eu le droit à un passage télé.
Depuis ce jour je donne dès que je le peux.
Super souvenir!
Et les bénévoles sont quand même toujours très sympa!!!
J'essaye d'en parler à mon entourage pour dédramatiser cet acte et encourager de faire une bonne action qui pre,d quelques minutes!

Jean-François Le 31/08/2015

Ma première fois, c'était lorsque j'ai débuté à Paris en 86. Je travaillais aux chèques postaux boulevard de Vaugirard et nous allions donner rue Lecourbe au CNTS, avec une poignée de collègues.
C'était toujours toujours dans la bonne humeur...Depuis, 15 ans après, je suis devenu président de l'association du 05...et j'essaye de motiver les collègues à venir à nos collectes !

HENRY Le 29/08/2015

La première fois c'était à Bobigny. Nous étions 7 ou 8 collègues de La Poste . Nous étions tous un peu inquiets avant le don. Nous avions peur de l'aiguille. Mais finalement tout c'est bien passé. Maintenant, après plus de 50 dons, j'ai confiance au personnel de l' EFS mais je ne regarde jamais l'aiguille.

Écrire un message sur le livre d'or